L’Escalade de 1602

L’Escalade de 1602

Dans le jeu complexe des grandes puissances européennes, Genève est ballottée entre les ambitions de ses voisins, en particulier de la Savoie. La défaite pitoyable de l’armée de Charles-Emmanuel Ier, duc de Savoie, lors de l’expédition de l’Escalade marque la fin de ses velléités de conquête. La promenade s’efforce de situer l’événement dans le contexte politique européen de l’époque et vous présente, sur les lieux où les Savoyards tentèrent de pénétrer dans la Genève endormie, quelques figures qui sauvèrent l’indépendance de la République par leur courage et leur sang-froid.

Guides: Evelyn Riedener
Inscription obligatoire auprès de la guide.

Inscription à la visite

12 + 3 =

L’Escalade : « quelle belle cacade ! »

L’Escalade : « quelle belle cacade ! »

Du 11 au 12 décembre 1602, par une nuit « aussi noire que d’encre », le Duc de Savoie décide de porter un coup fatal à la petite République protestante indépendante et prévoit d’y passer Noël…

L’Escalade, célébrée avec toujours autant de ferveur depuis plus de 400 ans par la population genevoise, fête la victoire de ses habitants en chemise de nuit sur ses ennemis savoyards et recèle de nombreuses anecdotes méconnues, même des Genevois…

Guide: Nathaly de Morawitz-Schorpp
Inscription obligatoire auprès de la guide

Réservation

2 + 4 =