De la Genève catholique à la cité réformée

Les raisons de la conversion sont complexes. Commençons par les motifs religieux. Depuis le XVème siècle, la bourgeoisie des villes acceptait de plus en plus mal l’Église romaine qui tardait à corriger des abus dénoncés depuis longtemps. Des raisons politiques renforcèrent les motifs religieux. Quand des marchands allemands firent connaître les idées de la Réforme luthérienne, les Genevois prêtèrent une oreille attentive à ces discours pour leur contenu religieux et pour leur message libérateur sur le plan politique. A l’arrivée en 1536 d’ille gallus (Jean Calvin), Farel, Froment et Viret avaient déjà métamorphosé la ville. Au cours de cette visite, il sera question de méditation, de pouvoir, de société et d’éducation jusqu’en 1559, année de la création de l’Académie. Voir aussi www.musee-reforme.ch

Guide: Evelyn Riedener
Inscription obligatoire auprès du guide

Inscription à la visite

11 + 13 =

%d blogueurs aiment cette page :