Genève cité d’accueil pour les protestants exilés

Huguenots, Marian exiles, Lutheraner, Valdesi… Genève a vu déferler des vagues de réfugiés pour cause de religion à partir des années 1530. Ce flux migratoire d’intensité variable, quoique ininterrompu, connut deux temps forts: le premier Refuge – consécutif à la Réforme et à la Saint-Barthélemy en 1572 – et le second ou “grand Refuge”, provoqué par la Révocation de l’Édit de Nantes en 1685. Beaucoup de réfugiés passent par la cité de Calvin, quelques milliers s’y installeront.

Guide: Evelyn Riedener
Inscription obligatoire auprès du guide

Inscription à la visite

3 + 1 =

%d blogueurs aiment cette page :