Les hôtels particuliers du XVIIIème siècle

Devenus riches grâce à leurs activités de banquiers des cours européennes, certains bourgeois de Genève bâtissent une série de beaux hôtels particuliers à partir de modèles français dès l’extrême fin du XVIIème siècle et durant une bonne partie du XVIIIème siècle. Ce remaniement urbain modifie radicalement l’aspect de la Ville Haute. La promenade passe d’un édifice à l’autre en présentant ses habitants et ses particularités architecturales.

Guide: Marlyse Beldi
Inscription obligatoire auprès de la guide.

Inscription à la visite

5 + 14 =

Guillaume-Henri Dufour au service de Genève dès 1817

Après une formation et une expérience militaire en France, Guillaume-Henri Dufour se met au service de Genève pendant la Restauration en qualité d’ingénieur cantonal. Il joue un rôle important dans la modernisation de la ville. Il y enseigne les mathématiques à l’Académie. Il préside aux travaux de la cartographie de la Suisse. Ses compétences militaires et diplomatiques sont aussi mises à l’épreuve lors de diverses crises genevoises ou nationales.  Il se distingue en tant que membre du Comité international de la Croix-Rouge. La promenade passera par les lieux principaux où Guillaume-Henri Dufour a  exercé ses talents du quartier des Tranchées où il fit construire sa maison jusqu’ à la gare Cornavin.

Guide: Mme Marlyse Beldi
Inscription obligatoire auprès de la guide.

Inscription à la visite

11 + 7 =

Le quartier des organisations internationales

Avec l’arrivée de la Société des Nations en 1919 et l’établissement du siège européen de l’ONU à Genève après la Deuxième Guerre mondiale, les résidences des délégations auprès de l’ONU et les bureaux des diverses organisations internationales se concentrèrent dans des quartiers à l’ouest de la ville autour du parc de l’Ariana, où des propriétés du XVIIIème siècle furent rénovées pour des missions diplomatiques et une série d’édifices de bureaux bâtis par des architectes d’avant-garde. La promenade serpente entre quelques réalisations de ce vaste programme et vous présente la diversité des organisations internationales installées à Genève.

Guide: Marlyse Beldi
Inscription obligatoire auprès de la guide.

Inscription à la visite

10 + 7 =

La tournée des palaces genevois

Depuis le Moyen-Age, Genève, place de commerce international, héberge ses hôtes dans des hôtels de toutes catégories. Dès l’époque romantique, la contemplation du Mont-Blanc figure au programme des visiteurs qui dorénavant peuvent se promener au bord de l’eau. Avec le développement du tourisme et des congrès internationaux dès la deuxième moitié du XIXème siècle, une ceinture de palaces construits entre 1830 et 1950 vient compléter l’aménagement des quais et jardins autour de la rade.

Aujourd’hui restaurés et parfois transformés partiellement pour satisfaire aux exigences de confort actuelles, ils ont néanmoins conservé l’essentiel de leurs caractéristiques d’alors. Des hôtes de marque tels que Garibaldi, le duc de Brunswick et Sarah Bernhardt ont contribué à leur réputation. Cette belle promenade au bord de l’eau ravive le souvenir d’une Genève dynamique qui s’orienta très tôt vers une destinée irrémédiablement internationale. La tournée des palaces peut, pour les personnes qui le souhaitent, se terminer avec un repas ou un thé dans un des grands hôtels.

Guides: Marlyse Beldi
Inscription obligatoire auprès de la guide

Inscription à la visite

15 + 14 =

Introduction à l’histoire de Genève

Ce sont les grandes lignes de l’histoire de Genève, du passage de Jules César au Ier siècle avant notre ère jusqu’à l’entrée dans la Confédération suisse au XIXème siècle, que nous retracerons à travers une promenade dans la Ville Haute.

Guide: Marlyse Beldi
Inscription obligatoire auprès de la guide

Inscription à la visite

3 + 13 =

Manifestation du luxe à Genève

La conversion de nombreux marchands en banquiers coïncide avec la manifestation du luxe dans la rue genevoise. Les façades s’animent au XVIIIème siècle sous l’influence de l’architecture parisienne. Des collections d’art naissent qui aboutiront en partie dans les musées de la ville. Cette promenade vous présente une série de bâtiments qui transgressent allègrement les lois somptuaires et quelques objets de luxe aujourd’hui soigneusement conservés.

Guide: Marlyse Beldi
Inscription obligatoire auprès de la guide

Inscription à la visite

14 + 5 =

Renouveau du quartier entre gare et pont du Mont-Blanc au XIXe siècle

On tend à oublier aujourd’hui le rôle fondamental de la révolution de James Fazy pour le développement de la ville hors de ses murailles. Parmi les grandes étapes de cette extension, le nouvel aménagement de la zone comprise entre le lac et la gare du chemin de fer de la compagnie PLM (Paris-Lyon-Marseille) se distingue par la construction du square du Mont-Blanc. Des hôtels prestigieux, réalisations d’architectes novateurs, sont construits pour une clientèle fortunée de plus en plus attirée par un séjour à Genève. Une poste monumentale viendra consacrer dans l’architecture l’idée d’ouverture au monde de cette ville de tradition cosmopolite. L’église anglaise donne une note de distinction au quartier.

Guide: Mme Marlyse Beldi
Inscription obligatoire auprès du guide

Inscription à la visite

4 + 3 =

Vivre et travailler dans la Genève industrieuse et commerçante de Rousseau

Prospère mais secouée par des troubles politiques, Genève, au XVIIIème siècle, commerce avec toute l’Europe et au-delà. Les acteurs de la vie économique remodèlent la ville en l’adaptant aux nouveaux besoins. Des zones artisanales se forment. Des places sont réaménagées à côté des ports pour le commerce. L’opulence nouvelle des négociants et des banquiers se reflète dans les demeures qu’ils font construire dans la ville haute. La promenade proposée s’articulera principalement autour de l’horlogerie et de l’indiennerie. Sur la rive droite, dans le quartier de Saint-Gervais, où Rousseau grandit parmi les artisans, le regard se tournera vers les derniers vestiges de ce que fut la grande Fabrique genevoise. Le parcours rappellera les activités industrielles implantées sur l’Ile et les berges du Rhône (moulins, indienneries). Dans les Rues Basses et en remontant dans la Vieille Ville, on évoquera le négoce de l’argent et le grand commerce.

Guide: Mme Marlyse Beldi
Inscription obligatoire auprès de la guide.

Inscription à la visite

5 + 3 =

Regards sur l’histoire économique de Genève

Genève dut toujours regarder au-delà des limites de son territoire très exigu pour trouver les ressources nécessaires à sa survie et à son développement. Très tôt, elle organise des foires internationales où s’échangent des biens du nord et du sud de l’Europe. Puis, avec la Réforme elle devient un centre européen de l’imprimerie. L’horlogerie et l’orfèvrerie s’y taillent un rôle important alors que le commerce de la soie et de la dorure s’étiole pour céder le terrain à la banque pourvoyeuse de fonds des monarchies engagées dans des guerres onéreuses. La promenade longe les sites de l’artisanat du Moyen Age au bord de l’eau et vous conduit dans la Vieille Ville où l’habitat et l’activité économique sont étroitement imbriqués.

Guide: Mme Marlyse Beldi
Inscription obligatoire auprès de la guide.

Inscription à la visite

4 + 15 =

Le musée de la Fondation Bodmer, expositions temporaires et permanentes

Depuis 2003, la collection Martin Bodmer révèle ses trésors au grand public. Des papyri égyptiens, transcriptions les plus anciennes des Evangiles, aux premières éditions d’écrivains majeurs du XXème siècle en passant par de précieux manuscrits du Moyen Age, toutes les grandes étapes de la civilisation sont représentées dans ce musée construit sur les plans de l’architecte Mario Botta. La visite vous propose un parcours dans le temps de l’Antiquité au XXème siècle pour la collection permanente et/ou la visite d’expositions temporaires. Informez-vous aussi en consultant le site du musée : www.fondationbodmer.org.

Guide: Marlyse Beldi
Inscription obligatoire auprès du secrétariat du musée par téléphone au numéro ++41 (0) 22 707 44 36 OU auprès de la guide.

Inscription à la visite

13 + 14 =

Ecrivains et musiciens de passage à Genève pendant la première moitié du XIXème siècle

Durant ces années de calme politique et de prospérité, Genève redevient une étape appréciée de la haute société européenne pour laquelle on construit même le premier palace de Suisse au bord du Rhône. On vient en pèlerinage dans la ville natale de Jean-Jacques Rousseau et on découvre une cité en pleine mutation.  Quel est le regard de ces voyageurs sur la ville? De toute l’Europe, des écrivains et des musiciens célèbres s’arrêtent à Genève qu’on aime un peu, beaucoup ou pas du tout. Des citations  de leurs récits de voyage illustrent leurs impressions.   La promenade commence aux bords du Rhône et se termine à la place Neuve.

Guide: Mme Marlyse Beldi
Inscription obligatoire auprès de la guide.

Inscription à la visite

6 + 6 =

De l’aqueduc romain aux fontaines décoratives

Les Romains avaient construit un aqueduc long de onze kilomètres pour alimenter la ville en eau. Cette installation, mal entretenue, dut céder la place à la captation de sources proches de la ville dès le Moyen Age. Simultanément, des vendeurs d’eau distribuaient le précieux liquide puisé dans le Rhône dans les quartiers qui ne seront munis de fontaines qu’à partir du XVIIIème siècle. Ces dernières perdirent leur fonction utilitaire au XIXème siècle pour servir d’élément du décor urbain aujourd’hui. La promenade s’étend des bords du Rhône à la Vieille Ville.

Guide: Mme Marlyse Beldi
Inscription obligatoire auprès du guide

Inscription à la visite

2 + 9 =

Serpenter dans l’histoire genevoise au parc des Bastions

Ce site d’abord voué à la défense militaire, puis jardin botanique et parc public au centre de la cité rend hommage aux Genevois qui, de la Réforme protestante à l’action humanitaire de la Croix-Rouge internationale, se sont illustrés pendant cinq siècles chez eux et à l’étranger. D’un côté, des théologiens et des figures politiques majeures du XVIème siècle soutiennent les murailles de la haute ville. Sous les arbres séculaires et autour des bustes en bronze de savants genevois, des badauds se reposent sur les pelouses. Le souffle de la révolution radicale y a imprimé sa marque. Dans l’ombre du bâtiment de l’Université, savants et artistes peuplent ce panthéon du XIXème siècle.

Guide: Mme Marlyse Beldi
Inscription obligatoire auprès de la guide.

Inscription à la visite

13 + 7 =

L’Escalade de 1602

Dans le jeu complexe des grandes puissances européennes, Genève est ballottée entre les ambitions de ses voisins, en particulier de la Savoie. La défaite pitoyable de l’armée de Charles-Emmanuel Ier, duc de Savoie, lors de l’expédition de l’Escalade marque la fin de ses velléités de conquête. La promenade s’efforce de situer l’événement dans le contexte politique européen de l’époque et vous présente, sur les lieux où les Savoyards tentèrent de pénétrer dans la Genève endormie, quelques figures qui sauvèrent l’indépendance de la République par leur courage et leur sang-froid.

Guides: Marlyse Beldi
Inscription obligatoire auprès de la guide.

Inscription à la visite

5 + 3 =

Femmes d’exception dans l’histoire de Genève

De Jeanne de Jussie, secrétaire de la mère supérieure du couvent des Clarisses au Bourg-de-Four et auteur d’une chronique sur les événements de la Réforme, à Isabelle Eberhardt qui chevaucha le long du Rhône avant de s’aventurer au Sahara sur son étalon blanc, la promenade passe par les lieux où certaines femmes d’exception (écrivaines, médecins, philanthropes, féministes engagées, pédagogues ou aventurières) ont laissé leurs traces. Cette promenade est concentrée autour de deux pôles : la Vieille Ville et le parc des Bastions.

Guide: Mme Marlyse Beldi
Inscription obligatoire auprès du guide

Inscription à la visite

3 + 6 =

Nyon au fil du temps

Ville romaine principale aux bords du Léman, Nyon cède à Genève sa prééminence régionale à l’époque impériale. Elle se développe en petit bourg administratif sous la Maison de Savoie dès la fin du XIIIème siècle puis s’assoupit un peu sous l’occupation bernoise dès 1536. Grâce à l’influence de sa puissante voisine Genève, elle vit un renouveau architectural au XVIIIème siècle quand ses rues principales se mettent à la mode française. Comme dans un jeu de marelle, le promeneur saute d’une époque à l’autre au cours d’une balade dans cette bourgade juchée sur un promontoire au bord du lac Léman en face du Mont-Blanc.

Guide: Mme Marlyse Beldi
Inscription obligatoire auprès de la guide.

Inscription à la visite

4 + 2 =

Places genevoises, carrefours de l’histoire

Lieux de rencontre par excellence, les places de Genève ont chacune un cachet bien distinct et méritent qu’on s’y arrête pour évoquer non seulement l’histoire de leur aménagement entre le Moyen Age et le XXème siècle mais aussi leurs habitants et les événements qui s’y sont déroulés. Lors de cette promenade dans le temps et dans l’espace, vous croiserez des figures historiques telles que Jean Calvin, la Mère Robineau ou Jeanne de Jussie. Elle commence dans la Vieille Ville et se termine à la place Neuve.

Guide: Mme Marlyse Beldi
Inscription obligatoire auprès du guide

Inscription à la visite

2 + 11 =

Sculpture de notre temps à Genève

Du prophète Jérémie par Rodo (Auguste de Niederhäusern, collaborateur d’Auguste Rodin) à la Cour Saint-Pierre jusqu’aux colonnes « Iraklion » de Maurice Ruche au rond-point de Plainpalais, cette promenade vous révèle l’évolution de la sculpture du XXème siècle grâce à des œuvres acquises ou reçues en cadeau par la ville de Genève. Elle donne un aperçu de l’évolution des modes d’expression et du goût au cours des dernières cinquante années. De même, elle met en évidence la convergence du travail des artistes locaux avec les grandes tendances internationales représentées ici par des œuvres d’artistes tels que Henry Moore, Hans Arp et Antoine Pevsner. La promenade zigue-zague dans divers quartiers de la ville.

Guide: Marlyse Beldi

Inscription obligatoire auprès du guide

Inscription à la visite

1 + 4 =