Henry Dunant et la Croix-Rouge

Cette promenade dans la Vieille Ville vous montre les lieux liés au mouvement de la Croix-Rouge, fondée en 1863 à Genève. En cheminant, nous passons entre autres par la maison natale d’Henry Dunant, par l’ancien Casino de Genève, par le palais de l’Athénée et par la maison qui avait appartenu à Henry Dunant à la rue du Puits-Saint-Pierre où il écrivit « Un souvenir de Solferino ». En 1864, douze Etats adopteront à l’Hôtel de Ville la Première Convention de Genève pour l’amélioration du sort des militaires blessés dans les armées en campagne. La promenade peut se terminer en passant par la Fédération Internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, le CICR et le Musée international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge. Voir aussi www.micr.ch .

Guide: Evelyn Riedener
Inscription obligatoire auprès des guides

Inscription à la visite

7 + 5 =

Manifestation du luxe à Genève

La conversion de nombreux marchands en banquiers coïncide avec la manifestation du luxe dans la rue genevoise. Les façades s’animent au XVIIIème siècle sous l’influence de l’architecture parisienne. Des collections d’art naissent qui aboutiront en partie dans les musées de la ville. Cette promenade vous présente une série de bâtiments qui transgressent allègrement les lois somptuaires et quelques objets de luxe aujourd’hui soigneusement conservés.

Guide: Marlyse Beldi
Inscription obligatoire auprès de la guide

Inscription à la visite

7 + 12 =

De la Genève catholique à la cité réformée

Les raisons de la conversion sont complexes. Commençons par les motifs religieux. Depuis le XVème siècle, la bourgeoisie des villes acceptait de plus en plus mal l’Église romaine qui tardait à corriger des abus dénoncés depuis longtemps. Des raisons politiques renforcèrent les motifs religieux. Quand des marchands allemands firent connaître les idées de la Réforme luthérienne, les Genevois prêtèrent une oreille attentive à ces discours pour leur contenu religieux et pour leur message libérateur sur le plan politique. A l’arrivée en 1536 d’ille gallus (Jean Calvin), Farel, Froment et Viret avaient déjà métamorphosé la ville. Au cours de cette visite, il sera question de méditation, de pouvoir, de société et d’éducation jusqu’en 1559, année de la création de l’Académie. Voir aussi www.musee-reforme.ch

Guide: Evelyn Riedener
Inscription obligatoire auprès du guide

Inscription à la visite

8 + 12 =

Genève au temps de la Réforme

La réforme protestante a transformé Genève de manière durable. La visite permettra de comprendre ce que signifie la Réforme et comment la ville a fait face aux bouleversements qu’elle a engendrés.

Guide: Emilie Bissardon
Inscription obligatoire auprès du guide

Inscription à la visite

1 + 2 =