Les vitraux de la cathédrale Saint-Pierre

Les vitraux de la cathédrale Saint-Pierre

L’histoire du vitrail est intimement mêlée à celle de l’architecture. Après une brève chronologie de l’architecture du bâtiment, vous découvrez l’histoire des vitraux de la cathédrale catholique, leur maintien lors des journées iconoclastes de 1535, la place des vitraux figurés dans la République protestante, les vitraux de 1835 et enfin ceux actuellement visibles. Nous visiterons aussi les vitraux originaux se trouvant au Musée d’Art et d’Histoire de Genève.

Guide: Evelyn Riedener
Inscription obligatoire auprès des guides

Inscription à la visite

12 + 7 =

De la Genève catholique à la cité réformée

De la Genève catholique à la cité réformée

Les raisons de la conversion sont complexes. Commençons par les motifs religieux. Depuis le XVème siècle, la bourgeoisie des villes acceptait de plus en plus mal l’Église romaine qui tardait à corriger des abus dénoncés depuis longtemps. Des raisons politiques renforcèrent les motifs religieux. Quand des marchands allemands firent connaître les idées de la Réforme luthérienne, les Genevois prêtèrent une oreille attentive à ces discours pour leur contenu religieux et pour leur message libérateur sur le plan politique. A l’arrivée en 1536 d’ille gallus (Jean Calvin), Farel, Froment et Viret avaient déjà métamorphosé la ville. Au cours de cette visite, il sera question de méditation, de pouvoir, de société et d’éducation jusqu’en 1559, année de la création de l’Académie. Voir aussi www.musee-reforme.ch

Guide: Evelyn Riedener
Inscription obligatoire auprès du guide

Inscription à la visite

14 + 12 =

Genève au temps de la Réforme

Genève au temps de la Réforme

La réforme protestante a transformé Genève de manière durable. La visite permettra de comprendre ce que signifie la Réforme et comment la ville a fait face aux bouleversements qu’elle a engendrés.

Guide: Emilie Bissardon
Inscription obligatoire auprès du guide

Inscription à la visite

7 + 7 =

Femmes d’exception dans l’histoire de Genève

Femmes d’exception dans l’histoire de Genève

De Jeanne de Jussie, secrétaire de la mère supérieure du couvent des Clarisses au Bourg-de-Four et auteur d’une chronique sur les événements de la Réforme, à Isabelle Eberhardt qui chevaucha le long du Rhône avant de s’aventurer au Sahara sur son étalon blanc, la promenade passe par les lieux où certaines femmes d’exception (écrivaines, médecins, philanthropes, féministes engagées, pédagogues ou aventurières) ont laissé leurs traces. Cette promenade est concentrée autour de deux pôles : la Vieille Ville et le parc des Bastions.

Guide: Mme Marlyse Beldi
Inscription obligatoire auprès du guide

Inscription à la visite

1 + 10 =

Genève cité d’accueil pour les protestants exilés

Genève cité d’accueil pour les protestants exilés

Huguenots, Marian exiles, Lutheraner, Valdesi… Genève a vu déferler des vagues de réfugiés pour cause de religion à partir des années 1530. Ce flux migratoire d’intensité variable, quoique ininterrompu, connut deux temps forts: le premier Refuge – consécutif à la Réforme et à la Saint-Barthélemy en 1572 – et le second ou “grand Refuge”, provoqué par la Révocation de l’Édit de Nantes en 1685. Beaucoup de réfugiés passent par la cité de Calvin, quelques milliers s’y installeront.

Guide: Evelyn Riedener
Inscription obligatoire auprès du guide

Inscription à la visite

6 + 2 =